Quand parler de crise hémorroïdaire ?

Les symptômes d’une crise hémorroïdaire sont les suivants :

  • inconfort en position assise
  • douleurs anales
  • démangeaisons anales
  • suintements
  • saignements (sang rouge vif, non digéré), observés sur les selles au moment de la défécation ou sur le papier toilette lors de l’essuyage
  • perception d’une grosseur (boule) ou d’une pesanteur à l’intérieur de l’anus
  • prolapsus (les veines gonflent et s’exteriorisent par l’anus)

La crise hémorroïdaire interne :

Elle se manifeste par un saignement ou un prolapsus (les veines gonflent et s’extériorisent par l’anus).

En début de crise, les hémorroïdes peuvent entraîner une gêne, des épisodes de démangeaisons, une inflammation de la région rectale, une douleur. Ces symptômes peuvent être soulagés rapidement. En cas d’aggravation des symptômes, il est recommandé de consulter un médecin.

La crise hémorroïdaire externe :

Il s’agit de l’inflammation des hémorroïdes à l’entrée de l’anus. Les vaisseaux gonflent et provoquent une douleur, une sensation de brûlure, des démangeaisons et parfois des saignements. Si les symptômes s’aggravent, il est recommandé de consulter un médecin.