Les hémorroïdes internes et externes

En soit, les hémorroïdes ne sont pas une maladie, mais le nom des vaisseaux sanguins présents chez tous les individus dès la naissance. Elles sont regroupées dans la zone recto-anale en petits paquets veineux, tels des grappes de raisin.
Elles forment des petits coussinets qui assurent l’étanchéité du canal anal et permettent la rétention des selles molles et des gaz.
Il existe deux types d’hémorroïdes :

  • les hémorroïdes internes, non visibles et situées dans la partie basse du rectum
  • les hémorroïdes externes, peu visibles et situées à l’entrée de l’anus

 

Chez certains, les hémorroïdes n’occasionneront aucune gêne, alors que chez d’autres, ces vaisseaux se dilateront et donneront lieu à une crise hémorroïdaire. Toutefois, dans le langage courant, on utilise souvent  le raccourci « j’ai des hémorroïdes » pour exprimer la crise hémorroïdaire.

Pourquoi les hémorroïdes, qui passaient inaperçues depuis la naissance, donnent soudain lieu à une crise ?
Deux théories principales permettent d’expliquer leur survenue :

  • une anomalie vasculaire : celle-ci provoque une augmentation du débit  entre les artérioles et les veinules au niveau de l’artère hémorroïdaire supérieure.
  • une anomalie mécanique : les troubles du transit entrainent des forces de cisaillement dans le cas  de défécation difficile (dyschésie), ce qui va étirer et fragiliser les tissus de soutien des hémorroïdes.