Alimentation

Alimentation et crise hémorroïdaire

legumesAfin d’éviter la crise hémorroïdaire et de prévenir sa récurrence, il est nécessaire d’adopter une alimentation équilibrée et riche en fibres. En effet, les fibres réduiront vos problèmes de transit et vous aideront à produire des selles molles, non douloureuses. Attention toutefois si vos selles sont normales, il n’est pas nécessaire de forcer sur les fibres.

Pour l’adulte, le PNNS (Programme National Nutrition Santé) conseille d’intégrer dans votre alimentation plusieurs portions quotidiennes de fibres végétales : 5 portions de fruits (entiers de préférence) et légumes (surtout les légumes verts), et 1 portion de céréales complètes (particulièrement l’avoine, le son de blé, le pain complet, le riz complet, les noix…).

Pensez également aux légumes secs (lentilles, haricots rouges, pois chiche…) et aux fruits secs (figues, pruneaux, abricots…), riches en fibres.

Veillez toutefois à intégrer les fibres progressivement dans votre alimentation de façon à éviter les petits désagréments comme les flatulences issues de la digestion des fibres par la flore intestinale.

Pour optimiser l’action des fibres, il est recommandé de boire de l’eau à volonté. Il est nécessaire de boire avant de ressentir la sensation de soif. Ayez toujours une bouteille d’eau à portée de main pour y penser. Vous pouvez également consommer des tisanes, du thé ou des jus de fruits frais.

Certains aliments sont, quant à eux, à proscrire, surtout en pleine période de crises : les plats épicés, l’alcool, le café, les condiments (la moutarde…). Une alimentation trop riche en sucre et en graisse est également à éviter.